Notre offre

L’expression scénique, formation artistiqueLa thérapie émotionnelle, scénothérapieLe coaching, développement personnelAccompagnement pédagogique, éducatif, à la formation professionnelleAccompagnement thérapeutique en centres hospitaliers, institutions médico-sociales et paramédicalesAnimation socio-culturelle en structures d’accueil et d’hébergementLe Cercle de lecture chez les professionnels du livre

Accompagnement thérapeutique en institutions médicales et en pratiques libérales

Une attention nouvelle prêtée à la relation thérapeutique a amené la médecine à s’intéresser aux effets bénéfiques de la littérature sur les patients hospitalisés et résidents en structures d’accueil. La médiation par les textes littéraires comme pratique thérapeutique s’exerce par les cliniciens formés à la méthode en hôpital psychiatrique, hôpital de jour, Centre de Santé mentale, en cabinet d’orthophonie, en maison de santé, Maison de Parents, maison de repos et de retraite.

Le texte auxiliaire de vie

Soutenant la part émotionnelle et affective des patients, les textes littéraires deviennent de véritables auxiliaires de vie et prêtent aux lecteurs des mots pour exprimer leurs sensations et ressentis. Le travail associatif et celui d’élaboration menés après le choix du texte par le patient et sa lecture à voix haute favorisent la transmission neuronale, stimulent les facultés mentales, la mémoire épisodique et sémantique. La richesse des textes littéraires offre aussi des repères d’identité culturelle, tandis que les différentes activités contribuent à développer de nouvelles ressources attentionnelles.

Remède aux pathologies du langage

La médiation par les textes est utilisée comme outil de soin dans les pathologies du langage qui ont pour origine des maladies neurodégénératives et des facteurs d’ordre psychosocial (situations de stress, carences affectives ou socio-culturelles). Le bégaiement est traité depuis plus de trente ans par la médiation des textes littéraires. Prenant appui sur les mots de l’auteur, les patients retrouvent une relative autonomie verbale et goût à la communication.

Indications :

  • rééducation en orthophonie, phoniatrie, logothérapie
  • maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques)
  • pathologies du langage liées à des situations de stress, aux carences affectives ou socio-culturelles
  • accompagnement en post-cure de désintoxication
  • bégaiement
  • patients âgés atteints de DTA et de DSTA
  • patients atteints de dysarthrie et aphasie
Addictions

Troubles du Comportement Alimentaire

Patients atteints de surpoids, boulimie

Toxicomanie chez l’adolescent