« La fiction montre en toute clarté comment les phrases en disant quelque chose, font quelque chose ».

Pierre Alferi, Chercher une phrase. Paris: Christian Bourgeois éditeur (2007).

Publics concernés et champs d’application de la médiation par les textes

Mélithem s’adresse à tout particulier et répond aussi à l’appel et aux besoins de nombreux professionnels souhaitant faire intervenir un.e praticien.ne dans leur entreprise, en institution ou en structure d’accueil ; aux professionnels souhaitant suivre la formation de médiateur prodiguée dans notre association.
Vous êtes : un particulieremployeurs ou une entrepriseartistes de la scène, écoles de théâtre et de chantprofessionnels du livre : bibliothécaires, libraires, auteurs ou documentalistesmilieu scolaire, enseignants, éducateurs, formateursune institution médico-sociale ou un cabinet thérapeutiqueune structure d’accueil, d’accompagnement et d’hébergement.

Lunettes sur un livre

Institutions médicales publiques et privées, pratiques libérales 

soigner par les textes littéraires

De Platon aux médecins médiévaux et humanistes, lecture, déclamation, méditation du texte, création poétique soignent les maladies du corps et de l’esprit. La correspondance de Cicéron, entre autres, la médecine préventive de Galien, d’Epicure et des stoïciens témoignent de la valeur thérapeutique de la littérature.

La littérature comme outil de soin

Aujourd’hui, la littérature comme outil de soin fait l’objet d’investigations en laboratoires de recherche scientifique : psychologie, esthétique, littérature, médecine s’intéressent aux effets du texte sur son lecteur, parce que l’on prête attention à la relation thérapeutique. 

La médiation par les textes littéraires est pratiquée en hôpital psychiatrique, hôpital de jour, Centre de Santé mentale, en cabinet d’orthophonie, de médecine générale, en maison de santé, Maison de Parents, maison de repos et de retraite… Les textes littéraires y sont utilisés comme de véritables auxiliaires de vie.

Un remède aux pathologies du langage

La médiation par les textes littéraires est une pratique développée dans les spécialités faisant appel aux sciences cognitives et sciences du langage.

Atteintes de pathologies du langage, les personnes n’en restent pas moins désireuses de se faire comprendre. Le handicap peut mener à des états dépressifs auxquels répond de manière adéquate la prise en charge en expression scénique et thérapie émotionnelle qui soutiennent la part affective du sujet et stimulent ses capacités langagières. Les textes prêtent aux patients des mots qui ne leur viennent plus ou qu’ils n’ont pas à leur apanage pour exprimer leur ressenti, articuler des idées simples et leur redonner goût à la communication.

La pratique de la médiation par les textes littéraires est un remède aux pathologies du langage qui ont aussi pour origine des facteurs d’ordre psycho-social. Les situations de stress, les carences affectives ou socio-culturelles sont à l’origine de difficultés d’expression (troubles de la fluence, bégaiement), et peuvent contrarier le développement du langage (retard de langage, réduction du vocabulaire, syntaxe et grammaire défaillantes). L’accompagnement par les textes littéraires aide à gérer le stress, à prendre conscience de ce qui affecte la sensibilité.

Orthophonie, phoniatrie, logothérapie

Guidé par le spécialiste scénothérapeute ou praticien d’expression scénique, le patient chemine dans son expression personnelle en même temps que progresse la rééducation. Dans les pathologies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques…), la médiation par les textes favorise la transmission neuronale, soigne la qualité de l’image narcissique, développe les facultés langagières. Le bégaiement est traité depuis plus de trente ans par cette méthode. 

Gériatrie : prendre appui sur les mots de l’auteur

Population concernée : patients âgés atteints de DTA et de DSTA, patients présentant des troubles de mémoire, du langage, patients aphasiques, atteints de dysarthrie et dont la communication est réduite.

Objectifs : se redécouvrir et retrouver une relative autonomie verbale en prenant appui sur les mots de l’auteur ; stimuler la mémoire épisodique et sémantique, la compréhension et le jugement

En renfort de la psychothérapie et de la psychanalyse

La littérature vient en renfort lors des phases de résistance où les patients deviennent moins loquaces, tombent momentanément dans le mutisme, vivent difficilement le retrait des projections. La médiation par les textes littéraires relance les thérapies en tant que voie alternative à l’exploration du monde intérieur. Elle s’adresse aussi aux patients en demande d’accompagnement qui ne souhaitent pas s’engager dans une psychothérapie psychanalytique classique.  

Sa pratique en séance individuelle ou groupale remédie aux conflits émotionnels qui ont pour origine des complexes inconscients ou séquelles traumatiques et aide les patients à verbaliser leurs affects, surmonter des inhibitions et fragilités narcissiques, à abaisser les mécanismes de défense. Notre méthode a un effet vitalisant sur les personnes à l’état dépressif dont le ressort affectif fait défaut.